Informations

Comment discipliner et punir les enfants en fonction de leur âge

Comment discipliner et punir les enfants en fonction de leur âge

Les enfants doivent apprendre que certaines actions qui sont menées ont des conséquences et que parfois ces conséquences ne sont pas agréables.

La punition devrait toujours être le dernier recours que les parents doivent appliquer à ce type de comportement désobéissant ou provocateur des enfants. De plus, il ne faut pas réagir de la même manière si c'est un bébé qui a commis une faute qu'un enfant du primaire, nous vous donnons donc des directives pour discipliner ou punir les enfants en fonction de leur âge.

Si nous, les adultes, voulons que les enfants apprennent à respecter les règles et les limites, la première chose à faire est d'essayer d'être un exemple à suivre et d'agir en renforçant les comportements appropriés des petits chaque fois que cela est possible.

Cependant, il y a des moments où il sera nécessaire d'enseigner aux enfantsles conséquences négatives de leurs actions et une façon de le faire sera d'utiliser des punitions ponctuelles et le faire de manière rationnelle dans le but d'éduquer les plus petits. Pour y parvenir, nous devons tenir compte du fait que:

- Cela ne devrait jamais nuire à votre estime de soi. La punition ne doit pas être comprise comme un moyen de faire du mal aux enfants mais comme la conséquence d'une certaine action.

- Lors de l'application de la punition, il est nécessaireque les enfants comprennent pourquoiet comprendre ce qui se passe lorsque certaines actions sont effectuées.

La punition doit être davantage comprise comme un accord. Autrement dit, ce que nous devons faire pour réaliser quelque chose, ou ce que nous ne devons pas faire pour mettre de côté les conséquences négatives.

Comme nous le savons déjà, la communication et la discipline positive sont les outils fondamentaux qui devraient être utilisés dans l'éducation des enfants. Cependant, il y a des moments où il sera inévitable pour les adultes de recourir à la punition pour que les enfants apprennent entre ce qui est bien et ce qui est mal. Pour que les punitions soient efficaces, il est important que l'âge des enfants soit pris en compte.

- De 2 ans à 5 ans

À ce stade préscolaire, il est important que les punitions soient appliquées immédiatement afin que l'enfant comprenne que la punition est liée à son mauvais comportement. À ces âges, les sanctions suivantes peuvent être appliquées:

- Parlez-leur d'un ton énergique et ferme. À cet âge, les enfants sont très sensibles au ton de voix avec lequel ils sont parlés. Par conséquent, s'adresser sérieusement aux enfants les aide à savoir qu'ils n'ont pas agi correctement. Pour que cela fonctionne, vous devez utiliser cette technique avec parcimonie. Autrement dit, ne pas crier toute la journée.

- Retrait des privilèges. À cet âge, lorsque vous n'avez pas plus de cinq ans, le retrait d'un jouet préféré sera une punition dans laquelle l'enfant verra clairement que son mauvais comportement a des conséquences.

- Surcorrection. Ce sera au bout de 3 ans que les conséquences basées sur le renforcement seront utilisées et que cela sera utile pour mettre fin à ces «mauvais» comportements que l'enfant continue à pratiquer après avoir essayé d'autres techniques qui n'ont pas fonctionné.

- Chaise de réflexion? Il faut se demander si c'est vraiment une technique efficace pour ces jeunes enfants. C'est une méthode largement utilisée dans les crèches et à la maison. Mais il faut se demander avant de l'exécuter si l'enfant de cet âge est mûrement capable de réfléchir à ce qu'il a fait et de tirer des conclusions positives.

- Temps libre. C'est une technique efficace contre les comportements agressifs et désobéissants. Il s'agit de sortir l'enfant de la situation où il a commis une mauvaise action lui donnant la possibilité de se calmer en dehors de l'endroit où tout s'est passé. (différent de la «chaise de réflexion») La durée du temps d'arrêt variera en fonction de l'âge de l'enfant, nous essaierons donc de ne pas appliquer plus d'une minute par an. L'enfant ne doit pas être en permanence dans un temps mort.

- De 5 à 12 ans

À ces âges, les enfants sont plus conscients de tout. Parmi ceux qui se sont déjà produits à l'étape précédente, nous pouvons continuer à utiliser la surcorrection pour fixer des limites. Le retrait des privilèges continuera également d'être efficace mais en changeant certaines nuances:

- Ne regardez pas la télévision, vos dessins préférés.

- Ne sortez pas au parc pour jouer. Faire cela si l'enfant a par exemple trois ans serait injuste.

- Ne pas pouvoir utiliser la tablette.

- Le temps mort est toujours utilisé car il est toujours utile jusqu'à 10 ans

- A partir de 12 ans

Lorsque les enfants sont adolescents, le retrait des privilèges doit à nouveau changer. Cette fois, il sera efficace que:

- Ne sortez pas le week-end avec des amis.

- N'utilisez pas le mobile

- Restreindre les réseaux sociaux.

Lors de l’application de toutes ces sanctions, il faut tenir compte du fait que pour qu’elles soient éducatives, elles doivent être cohérentes, exceptionnelles et équilibrées.

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Comment discipliner et punir les enfants en fonction de leur âge, dans la catégorie Punitions sur place.


Vidéo: Aamusydämellä Lapsuuden kaltoinkohtelu (Janvier 2022).